© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Eric

CREDITS SOCIAUX

Le parc terrestre évolue vers un contrôle de plus en plus strict du cheptel humain, le numérique, la 5g, la smart city, les objets connectés... tout les points se relient pour faire de notre réalité une prison de type panoptique, ce qu elle est déjà mais de manière bien plus restrictive encore pour nos " libertés". La Chine est un modèle du genre, un vaste terrain d expérimentations pour une gestion fine du cheptel. Bienvenue dans le monde des crédits sociaux, qui ne tarderont pas à s imposer dans nos sociétés occidentales dites " civilisées".


1984 d Orwell se traduit désormais dans notre réalité, et je pense que ce sera pire encore que ce qui était décrit dans ce roman visionnaire.


Lien original : https://nypost.com/2019/05/18/chinas-new-social-credit-system-turns-orwells-1984-into-reality/


Le nouveau "système de crédit social" chinois est un cauchemar dystopique


Imaginez appeler un ami. Mais au lieu d'une sonnerie, vous entendez une sirène de police, puis une voix qui vous dit : "Attention à cette personne."


Cela mettrait-il un frein à votre relation ? C'est censé l'être.


Bienvenue dans le "système de crédit social" chinois, où un faible score peut ruiner votre vie de plusieurs façons.


Supposons que vous arriviez à l'aéroport de Pékin, avec l'intention de prendre un vol pour Canton à 1200 miles au sud. Le préposé à la billetterie vous refuse le vol parce que - vous l'avez deviné - votre pointage de crédit social est trop bas.


Non seulement vous êtes humilié publiquement dans la file d'attente des billets, mais vous êtes ensuite obligé de voyager en train lent. Ce qui aurait dû être un vol de trois heures devient un cauchemar de 30 heures, avec des arrêts et des départs.


L épisode "Nosedive" de BlackMirror, une réalité en Chine, bientôt dans le parc Français ? Il y en a un qui me semble particulièrement intéressé par ce type de contrôle de sa population...





Tout ça parce que le gouvernement vous a déclaré indigne de confiance. Peut-être avez-vous manqué à vos obligations de remboursement d'un prêt, fait l'erreur de critiquer une politique gouvernementale en ligne ou simplement passé trop de temps à jouer à des jeux vidéo sur Internet. Toutes ces actions, et bien d'autres encore, peuvent faire chuter votre score, forçant les citoyens à passer par l'échelon le plus redouté du système chinois de castes de mauvais payeurs, les laolai.


Et les punitions sont choquantes. L'algorithme du gouvernement ira jusqu'à installer une sonnerie "embarrassante" sur les téléphones des laolai, les humiliant chaque fois qu'ils reçoivent un appel en public.


LE JEU DE LA VIE


LE SYSTÈME DE CRÉDIT SOCIAL CHINOIS ÉTEND L'IDÉE D'UN CONTRÔLE DE CRÉDIT STANDARD À TOUS LES ASPECTS DE LA VIE. Chaque citoyen se voit attribuer des points constamment surveillés pour juger de son comportement et être évalué en conséquence.


Les citoyens gagnant des points, par exemple en :


- En donnant du sang ou de l argent

- En s engageant dans des œuvres caritatives

-En vantant les mérites du gouvernement sur les réseaux sociaux

-En aidant les pauvres


-Les citoyens perdent des points, par exemple en :


- En ne visitant pas régulièrement ses parents âgés

- En trichant sur les jeux vidéos en ligne

- En étant insincère dans ses excuses concernant les crimes que l on a commis (la notion de 'crime" dans un état totalitaire pouvant être très élargie)

- Rependre des rumeurs sur internet ( comprendre aussi toutes critiques du gouvernement)


Les récompenses pour un bon score, par exemple :


- Des promotions plus rapides sur le lieu de travail

- Une prioritaire pour l admission de ses enfants dans les établissements scolaires

- Un meilleur accès au crédit bancaire (meilleur taux) et au crédit à la consommation

- Réductions fiscales


Les punitions pour un mauvais score, par exemple


- L exclusion des réservations de billets d avions ou de trains

- L inégibilité pour certains travails

- Un accès restreint aux services public

- L affichage public de son mauvais score sur des écrans TV dans l espace public ou par les réseaux sociaux



Mais une sonnerie embarrassante, des interdictions de vol et des trains lents ne sont que le début du cauchemar dystopique qui est maintenant le quotidien en Chine pour des dizaines de millions de personnes.


Un faible crédit social vous exclura des emplois bien rémunérés, vous empêchera d'obtenir un prêt immobilier ou automobile ou même de réserver une chambre d'hôtel. Le gouvernement ralentira votre connexion Internet, interdira à vos enfants de fréquenter des écoles privées et affichera même votre profil sur une liste noire publique à la vue de tous.



Les chiffres de 2018 sur le système de crédits sociaux chinois


Malgré la complexité de la collecte d un très grand nombre de données, les versions pilotes du système ont prouvé leur efficacité. En 2018, les individus avec de faibles scores ont fait faces à de nombreuses restrictions :


- 17.5 millions de fois des passagers ont été bloqués sur l achat de billets d avions

- 128 personnes ont été interdites de quitter la Chine pour des taxes impayées

- 5.5 millions de fois des passagers ont été bloqués sur l achat de billets de trains

- 290 000 fois des individus ont été bloqués dans leur promotion au travail ou dans leur capacité à créer ou gérer des entreprises

- 1400 propriétaires de chiens ont eu des amendes, ont perdus des points ou ont vu leur chien confisqué en raison de comportements comme ne pas nettoyer après les besoins de leurs chiens ou promener son animal sans laisse.



Selon ABC News Australie, le gouvernement a produit une "carte des mauvais payeurs" via une application sur WeChat, qui montre un graphique de type radar


"En tapotant sur une personne marquée sur la carte, on peut découvrir ses renseignements personnels, y compris son nom complet, son numéro de dossier et la raison pour laquelle elle a été étiquetée comme étant indigne de confiance. Les numéros de carte d'identité et les adresses domiciliaires sont également partiellement indiqués ", a signalé ABC.


On rapporte que les personnes dont la cote de crédit social est trop faible sont arrêtées de façon préventive et envoyées dans des camps de rééducation. Non pas parce qu'ils ont réellement commis un crime, mais parce qu'ils sont susceptibles de le faire.


Des éléments du système sont en place dans toute la Chine, alors que le gouvernement affine son algorithme, et le déploiement final est prévu pour être en place dans tout le pays d'ici 2020.


Le gouvernement prétend que son but est d'améliorer la confiance et la stabilité sociale en créant une " culture de la sincérité " qui " restaurera la confiance sociale ".


Ce que cela créera en fait, bien sûr, c'est une culture de la peur et une nation d'informateurs.


Et sera étendu dans la sphère public dans les prochaines années, comptez sur le pouvoir en place pour s inspiré du meilleur de ce qui se fait en Chine...



En effet, l'une des façons dont les gens peuvent améliorer leur propre cote de crédit social est de signaler les méfaits présumés des autres.


Les individus peuvent gagner des points, par exemple, en dénonçant ceux qui violent les nouvelles restrictions sur la pratique religieuse, comme les chrétiens qui se réunissent illégalement pour prier dans des maisons privées, ou les Ouïghours et les Kazakhs musulmans de l'extrême ouest de la Chine qu'ils repèrent en train de prier en public, de jeûner pendant le Ramadan ou simplement de se laisser pousser la barbe.


Bien entendu, à mesure que l'État se rapproche de son objectif de surveiller toutes les activités de ses citoyens 24 heures sur 24, sept jours sur sept, la société elle-même devient une prison virtuelle.


https://www.franceculture.fr/societe/le-panoptique-a-lorigine-de-la-societe-de-surveillance


Faits et gestes surveillés, libertés restreintes... Aujourd’hui, on peut voir sans être vu. Une idée théorisée et appliquée dès 1791, avec le panoptique du philosophe Jeremy Bentham, conçu comme une alternative au bagne.


“Le fait est qu’on circule dans des prisons à ciel ouvert en fait.” Alain Damasio, auteur de science-fiction lors d'un entretien pour France Culture.     


Le nouveau système a été vivement critiqué par l'Occident, Human Rights Watch le décrivant comme "effrayant".


En réponse, les publications du Parti communiste chinois se moquent du fait que les Occidentaux sont tout simplement trop peu sophistiqués pour comprendre les merveilles du nouveau système.


Selon le Global Times chinois, "Les théories hypothétiques de l'Occident sont basées sur leur ignorance." Le système de crédit social massif, poursuit-il, est simplement "au-delà de la compréhension des pays occidentaux".


Mais je pense que nous ne comprenons que trop bien ce qui se passe.


C'est l'ancienne impulsion totalitaire de la Chine - la domination absolue du dieu-empereur sur ses sujets - amenée dans l'ère moderne. C'est le "1984" prophétique de George Orwell qui prend vie.



Le déjà formidable État policier de la Chine a été mis à niveau en utilisant de grandes données, l'apprentissage machine, la technologie de reconnaissance faciale et l'intelligence artificielle pour devenir un cyborg redoutable de contrôle de l'État. Le Parti communiste chinois a donné naissance à la première dictature numérique de haute technologie au monde.


Non contente d'incarcérer sa propre population dans une prison virtuelle, la Chine s'affaire à vendre sa création à des dictatures socialistes qui partagent ses idées. Le Venezuela de Maduro a été le premier client de la Chine.



Lisez l article Angers, clef du jeu ? et faites lien avec celui-ci. Crédits sociaux, smart city et 5g, le parc de la "révolution numérique" nous fera passer dans une prison terrestre de type " Supermax". Nous ne sommes pas mieux que des chinois, qui sont juste plus habitués à un contrôle sévère des autorités, ils sont donc précurseurs dans le crédit social. Le cheptel d humains, dans le cas français sera amené de manière incrémentale vers ce type de système.



Observez autour de vous, le nombre de sims qui font de leur " smartphone" une extension de leur corps physique, coupez de leur environnement et de leurs semblables, j ai par ailleurs un nouveau jeu, faire tomber leur précieux téléphone hors de prix, je refuse de faire un écart pour éviter ces zombies. Le regard vide au moment du choc m effraye toujours, mes co-prisonniers sont très murs pour adopter ce type de solution de contrôle étatique. Et si un bon score permet de CONsommer encore plus, tout le monde se vautrera dans la joie et la bonne humeur dans les promesses du numérique.


Et pour finir, la surveillance numérique et la collecte de données me semble être un enjeu de pouvoir grandissant dans le parc... Facebook de Mark Zuckerberg, un support idéal ?


https://www.nouvelobs.com/tech/20171031.OBS6753/chine-mark-zuckerberg-et-tim-cook-ont-rencontre-xi-jinping.html




Une prison dont vous ne pouvez pas vous échapper


178 vues2 commentaires